Vision nocturne : Conseils de sécurité pour conduire la nuit

Lecture de 2 min sur Auto

déc 2, 2021

La conduite de nuit de Johnson

Quiconque a conduit la nuit sait que les routes sombres ou mal éclairées créent un défi unique. Dans l’obscurité totale, même vos feux de route illumineront seulement 100 à 150 mètres devant vous et il faut plus de 60 mètres pour s’arrêter lorsque vous voyagez à 100 km/heure1. Ainsi, chaque conducteur est désavantagé dans l’obscurité. Quelles sont les mesures pour rendre la conduite de nuit sécuritaire?

Voici nos meilleurs conseils de sécurité pour la conduite nocturne :

Essayez d’être lumineux.

Vérifiez auprès de votre mécanicien pour vous assurer que vos phares sont orientés correctement et gardez-les toujours exempts de saleté et d’insectes afin que le faisceau puisse projeter davantage. Les couvercles de phares en plastique des voitures plus anciennes peuvent devoir être remplacés ou polis pour restaurer leur clarté. Et ne négligez pas vos feux arrière. S’ils ne fonctionnent pas correctement ou s’ils sont recouverts de poussière ou de neige, les conducteurs qui sont derrière vous pourraient ne pas vous voir avant qu’il ne soit trop tard.

Sachez quand utiliser vos feux de route.

Lorsqu’il y a des lampadaires, les feux de route ne devraient pas être nécessaires et ils ne doivent jamais être utilisés s’il y a un risque d’aveuglement de la circulation en sens inverse. Lors de fortes chutes de neige ou même de pluie torrentielle, vos feux de route peuvent refléter des éblouissements distrayants, de sorte que les feux de croisement ou les feux antibrouillard sont un bien meilleur choix.

Portez les bonnes lentilles correctrices.

Quelles lunettes conviennent le mieux à la conduite de nuit? Si vous portez des lunettes sur ordonnance, assurez-vous d’obtenir le revêtement antireflet qui empêche les reflets agaçants de rebondir à l’intérieur des lentilles1.

Comment éviter les éblouissements lors de la conduite la nuit.

Votre pare-brise peut sembler pratiquement invisible à la lumière du soleil, mais après le coucher du soleil, chaque tache et chaque frottis créent un éblouissement. Les chiffons en microfibre fonctionnent bien pour améliorer la visibilité, mais une solution rapide est d’essuyer la vitre intérieure avec du papier journal chiffonné.

Ne vous concentrez pas sur un seul endroit.

Pour éviter la fatigue oculaire lors de la conduite, faites bouger vos yeux d’un côté à l’autre dans votre champ de vision au lieu de vous concentrer sur un seul endroit. Et plutôt que de regarder les lumières aveuglantes de la circulation en sens inverse, regardez légèrement vers le haut et vers la droite.

Effectuez les ajustements.

Votre rétroviseur doit être réglé à son réglage « tamisé » ou « nuit » afin que les phares des voitures derrière vous ne soient pas directement réfléchis dans vos yeux. Vos rétroviseurs extérieurs doivent être légèrement inclinés vers le bas pour éviter le même problème.

Réduisez la distraction à l’intérieur de votre véhicule.

Les voyants du tableau de bord et les écrans d’infodivertissement sont essentiels, mais ne les laissez pas attirer votre attention la nuit. Découvrez comment tamiser tout l’éclairage intérieur afin qu’il ne cause pas de distractions ou de réflexions dans l’habitacle. Puis, si l’utilisation de votre téléphone mobile en conduisant est dangereuse pendant la journée (ce qui est en effet le cas), imaginez à quel point il pourrait être désastreux de jeter un coup d’œil à cet écran lumineux lorsque vous conduisez dans l’obscurité.

Restez vigilant. Restez éveillé.

Comment rester éveillé en conduisant la nuit? Bien sûr, prendre une pause pour une boisson qui contient de la caféine aide. Écouter la radio ou de la musique forte fonctionne bien aussi, tout comme avoir l’air frais qui souffle sur votre visage. Mais une fois que vos yeux sont fatigués et que les paupières commencent à s’affaisser, il est temps de s’arrêter et de se reposer.

Comme un chevreuil aveuglé par les phares.

Souvent, les rétines des yeux d’un animal brillent énormément dans l’obscurité et vous avertissent de ralentir. Il est toujours préférable de freiner que de faire des embardées lorsqu’on évite un animal, car leurs actions sont imprévisibles.

Selon la National Highway Traffic Safety Administration1, il y a trois fois plus de décès sur la route la nuit que pendant la journée. Mais la réalité est que la plupart d’entre nous doivent conduire la nuit de temps en temps. Donc, l’obscurité ne devrait pas être crainte, tout simplement respectée.

En prenant quelques précautions, vous pouvez empêcher vos primes d’assurance d’être touchées par un incident de conduite nocturne. Visitez notre page d’assurance automobile afin d’en savoir plus au sujet des rabais sur l’assurance pour la conduite sécuritaire.

www.johnson.ca/fr (les résidents du Québec peuvent consulter le site https://qc.johnson.ca/).

Suite

Connaissez-vous la sanction pour conduite distraite ou la…